Revenir en haut Aller en bas

Forum RPG mafia, vampires [& potentiellement Yaoï]. 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas de mettre à jour vos fiches rp et de réserver vos ava (:
Rejoignez-nous sur notre page Facebook ;D

Partagez|

Mira Dubreil, ou Kaleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mira Dubreil
[Policier]
avatar

Messages : 2

MessageSujet: Mira Dubreil, ou Kaleb Sam 17 Sep 2011 - 0:10



MIRA

DUBREIL


-ÉTAT CIVIL-


Nom: Dubreil
Prénom: Mira
Date de Naissance: 13 mai 2010
Nationalité: Français
Branche d'action: Mafia
Métier/couverture: Flic (Ripou corrompu)










-BIOGRAPHIE-

Histoire racontée par Édouard Camus... amant et victime

L’espace d’une minute, j’étais mort.

Rien.
Que le silence.
Plus aucune sensation ne pouvait m’atteindre. Ni le ''bip-Bip'' des machines dans l'ambulance, ni les voix des ambulanciers qui s'acharnaient autour de moi pour me ramener. D'ailleurs, pourquoi s'en soucier?!? Plus rien n'avait d'importance dans cet état. J’avais simplement à se laisser aller et ....

-''Encore une fois!!''

Maudit soit l'acharnement médical.
Le cœur repart, cruellement lent. . .
La sirène du véhicule jaillit de plus belle tandis que le véhicule fonce vers l'hôpital.

Depuis combien de temps j’étais resté ainsi, dans le noir le plus complet, sans aucun repère?
Je n'aurais su le dire puisque la notion de seconde, de minute et d'heure était futile dans l'état où je me trouvais.
Je crois que je suis allé en salle d'opération d'urgence lorsque ma vie était en jeu, reposant entre les mains du chirurgien, un certain Maxime Keith, qui avait plus de 25 ans d'expérience. Pendant qu'un infirmier injectait un produit dans les veines du patient, s'assurant ainsi qu'il ne se réveille pas pendant l'opération, Docteur Keith posait son regard sombre sur le moniteur cardiaque. Le coeur battait très lentement, ce qui inquiéta le chirurgien qui ne voulait pas perde son patient. Bien sûr que non…imaginez qu’il n’ait pas son bonus. Adieu la fin de semaine au tournoi de golf…
Au dessus des portes menant au bloc opératoire, une petite lumière rouge s'était allumée, signe que l'opération débutait.

__________Plusieurs heures plus tard _________

Édouard vient de se réveiller. Son regard parcourt la chambre d’hôpital, pendant un instant il se demande ce qu’il fait là puis tout ressurgit. Il se souvient maintenant… Il se souvient de l’enfer qu’Il lui a fait subir. Pourtant, ses pensées sont toutes tournées vers LUI.. Ses yeux… Ce regard qui vous déshabille, fouille au fond de votre âme. Ces yeux de glace, sans émotion, posés sur lui pendant qu’ils étaient en train de…

Ne pas se rappeler… il devait oublier ce souvenir, pour le mettre dans un coffre qu’on ouvrirait plus jamais. Fermer à clé et jeter celle-ci dans l’océan. Mais ce serait trop beau. SON visage lui revenait toujours, comme les vagues contre la falaise. Il Le haïssait, autant qu’il L’aimait. Malgré ce qu’Il lui avait fait subir et d’être, pourtant, aussi rassurant… Combien de fois après l’Horreur avait-il eu envie de se blottir entre Ses bras ? Combien de fois avait-il été prise d’angoisse lorsqu’elle voyait Son imposante silhouette apparaître derrière la porte ?

Durant le Cauchemar, Il ne l’avait pratiquement jamais touché… Sauf une fois… Quand Ses acolytes l’en ont obligé… C’était ce qu’Il avait dit et c’est ce qu’il voulait croire, encore maintenant. Il devait oublier…oublier qu’il le connaissait depuis le début, qu’il… Mais quelque chose s’était brisé.
Édouard déglutit devant l’image qui s’était imprégnée dans sa tête. Celle d’un gamin de cinq ans, les cheveux platine, le regard un peu perdu, seul dans la cour d’école rue Pierre Dupont à Lyon. Les autres jouaient tout autour de lui et personne ne faisait attention au petit garçon qui était à son premier jour d’école. Il était maigrelet à l’école et n’avait pas encore la popularité qui l’a rendu mégalomane. C’est Édouard qui était allé vers le blondinet le premier et lui offrit un sourire chaleureux. C’était le début d’une belle et longue relation… Comment penser que cet enfant si sage et introverti au départ deviendrait un policier corrompu travaillant pour la mafia?!? Deviendrait un monstre...assoiffé de sang...

Édouard gémit. Bordel, il faudrait qu'il appui sur le bouton rouge pour qu'un infirmier vienne augmenter sa dose de médicament. Cette fois, même pour un avertissement, Mira l'avait pas manqué... Depuis quand il s'était intéressé à la mafia. C'était flou dans la tête du jeune homme...Cela faisait peut-être quelques années qu'il était dans la police...et c'est là qu'il avait croisé le chemin du dealer qu'était Édouard...leur vie s'était lié...et depuis...ils étaient inséparables.

‘’À la vie, à la mort!’’

Mais un policier et un malfrat...ça ne fait pas bon ménage.... jusqu'à temps que la mafia approche le gentil flic pour en faire un allié. Un allié puissant. Édouard tourne la tête vers la fenêtre et soupire en passant sa main sur son cou. Ses doigts tremblent en rencontrant une morsure devenue cicatrice.
Il avait été torturé psychologiquement et physiquement et ce, jour après jour. Il avait même tenté de se suicider, mais à chaque fois Il était là pour l'en empêcher, un sourire aux lèvres.
Une autre chose devait être soulignée, Mira ne se mettait jamais en avant, c'est ce qui le rend dangereux.

Le sommeil vient étrangement le prendre... refermant les paupières Édouard a tout juste le temps de voir la porte de la chambre s'ouvrir, avant que le noir s'étale.
Plongé dans ses souvenirs, il Le voyait encore. Son ami de toujours et pourtant à l'âme si sombre. Il se souvient de sa fascination lorsqu'Il lui parlait, tantôt sage, tantôt machiavélique. Ses mots étaient du poison au goût sucré, jamais de grossièreté, Il n'avait jamais haussé le ton. Pourtant, Sa politesse, Son ton calme et mielleux ne faisaient qu'accentuer la violence de Ses propos. Il Le voit en pensées mais derrière ses yeux clos, le Mal est tout proche.

Mira le regarde dormir, assis à côté de son lit. C'était lui qui avait amené le jeune homme à l'hôpital, il avait tenté de fuir, résultat il avait les os des jambes et des pieds brisés. Les médecins avaient décelé des traces de coups et surtout des indices indiquant qu'il avait été violé. Un abruti avait oublié d'utiliser une capote... Mais il ne recommencera plus, le français s'en était occupé personnellement. Édouard bougea dans son sommeil et vu l'expression de son visage, ce n'était pas le Pays de Merveilles dans lequel il se trouvait.

Le portable de l’homme sonne. C’était son patron...son Deuxième patron, le commissaire. Mira se lève, dépose un baiser sur le front du patient et alla dans le couloir. Il était transféré en Russie, plus précisément à Slavavostok, pour une affaire étrange. Dommage, le français aurait voulu rester encore un moment avec son...copain. Il accepta et raccrocha, sortant de l'hôpital pour monter dans sa voiture et retourner chez lui, faire ses bagages. Quant au jeune homme, l’enfer quitta sa vie… Pour le moment.


-DESCRIPTION PHYSIQUE-


A cat.
C'est la comparaison qui vient à l'esprit la première fois qu'on le rencontre.
Un putain de chat qui semble marcher sur un nuage, en équilibre parfait peu importe où il se trouve. Attention, on ne parle pas ici des gros matous de salon qui, même une fois les poils rasés, gardent leur graisse et sont encore plus laids. Disons que la meilleure image serait le siamois: allure la plupart du temps nonchalante et flegmatique. Svelte, agile et snob. Il n’a pas le profil de l’emploi à ce qu’on pourrait dire…Disons que ce n’est certainement pas pour son physique qu’on l’a engagé. Oh ce n’est pas une asperge, mais il est plutôt fin et ses muscles sont, comme qui dirait, discrets. Sa figure est assez anguleuse, et s’accorde parfaitement avec le reste de son corps. Au centre de celle-ci, un nez un peu pointu surplombant des lèvres fines qui s'étirent souvent sur un rictus méprisant. Dommage que l'on voit rarement un sourire franc se dessiner sur ces jolies lèvres. Au dessus de tout ça, un regard qui semble de velours, mais qui peut se révéler très glacial, aux yeux d’un marron-roux suffisamment sombre pour paraître parfois noir. L'Éternité a pour effet de changer son regard pour un rouge rubis lorsque la bête prend le contrôle. Pour ce qui est des cheveux, ils sont d’un joli blond doré, assez pour pâlir pendant l’été pour devenir d’un blanc argenté. Voilà pourquoi il n’aime pas trop se trouver à l’extérieur. Il les garde courts, voyez-vous, c’est beaucoup plus pratique et on a pas à se les peigner le matin.

Taille: 1m83
Poids: 66 kilos

-DESCRIPTION MORALE-


Mira est…un vrai chieur. Un cinglé, un emmerdeur, et tous les autres synonymes de ce genre, mais il s'assume. C'est un rebelle dans l'âme qui a un petit problème avec l'ordre et l'autorité. Et ça ne date pas franchement d'aujourd'hui, sauf qu'autrefois, il ne supportait pas qu'on exerce une autorité sur lui. Aujourd'hui, il ne supporte pas ceux qui ne supportent pas qu'il exerce une autorité sur eux. Vous voyez où je veux en venir?
Autoritaire, il l’est, en plus d’être manipulateur, directif et dominateur. Cocktail explosif. On comprend tout de suite pourquoi il a choisi un tel métier et pourquoi il s’y plait tant. Sauf que son autorité de policier, il en use et en abuse, à tort et à travers, surtout à travers en fait...mais pourquoi on l'a engagé?!? Posez pas de questions si vous ne voulez pas de menteries.
Nombriliste, il se fout pas mal du malheur des gens, et semble pourvu d'un humour noir qui ne fait rire que lui.
En fait, Mira est un excellent partenaire pour patrouiller, mais certainement pas une personne à fréquenter au quotidien : il risquerait de vous griller les neurones et vous finiriez comme lui : un fou, sans complexe, sans tabou, sans morale, sans raison.

D'un tempérament assez changeant, le français est très difficile à cerner. Bon d'abord le fait qu'il soit hypocrite n'aide vraiment pas à pouvoir comprendre ses états d'âmes et ses émotions. Ses émotions: des vraies montagnes russes. Monte tranquilement, descend à la vitesse de l'éclair, monte, descend, tourne à l'envers...etc.
La plupart du temps, il est d'un tempérament assez calme. Un calme déroutant, peu importe la situation. Vous savez un peu le genre de calme anormal?!? Et bien c'est lui ça. Mais il peut aussi facilement se fâcher et sortir de ses gonds sans prévenir, ce qui fait de lui une vraie boîte de pandore qu'il vaut mieux ne jamais ouvrir.

Pourtant, difficile à admettre, mais Mira a une vie. Des amis. Des gens qu’il aime, même s’il le manifeste très bizarrement. Des buts, des rêves, des ambitions. C’est juste qu’il ne le montre pas à n’importe qui, n’importe quand..voir jamais.
Pourtant, de temps à autre, dans ses moments de fatigue, de faiblesse, ou d'attendrissement, il lui arrive de se montrer sous un meilleur jour : prévenant, presqu'affectueux. Oui, il lui arrive parfois de s'attacher à des gens, un peu malgré lui.
Sauf qu’il ne faut pas rêver, rares sont les personnes qui ont droit à ce gars-là.
En général, il ne reste rien de plus qu'un beau salopard, et qu'un emmerdeur de première. Un ''JE'' qui rappelle trop bien encore une fois à quel point il correspond trop bien au chat indifférent et sournois.

On pourrait le qualifier de balance car tout dépend de son humeur. Cela peut changer et si la personne représente une conquête potentielle ou si elle a de l'importance pour un enquête. Si oui, Mira est prêt à piler sur son orgeuil pour faire le premier pas, à se montrer bavard et entreprenant. Il sait se montrer doux avec ses amants, souvent la première nuit, et par moments, lorsque l'envie l'en prend, ou qu'il se sent nostalgique. Avec la plupart de ses amants, il est brutal, il aime dominer et soumettre, se sentir supérieur. Il prend soin de faire suffisamment souffrir les autres, pas forcément de manière physique, mais plutôt morale, pour être sûr qu'ils ne s'attachent pas à lui, et que lui même ne s'attache pas, il sait ce que ça fait et veut pas avoir à traîner ce fardeau. Or, avec son petit frère c'est un autre homme, totalement. Souriant, joueur, patient et démonstratif, Ely est le seul qui le connaît vraiment.


Philosophie du personnage : L'Essayer, c'est l'adopter



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn
[Admin Fondateur]
avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Mira Dubreil, ou Kaleb Sam 17 Sep 2011 - 13:29

Fiche validée~ \o/
Bienvenue à Slavavostok ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slavavostok.forumactif.com
Mira Dubreil
[Policier]
avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: Mira Dubreil, ou Kaleb Sam 17 Sep 2011 - 23:48


Merci !! J'ai déjà hâte d'y jouer!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mira Dubreil, ou Kaleb

Revenir en haut Aller en bas

Mira Dubreil, ou Kaleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SLAVAVOSTOK :: AVANT DE COMMENCER :: Présentations :: Fiches validées :: Caïnites-