Revenir en haut Aller en bas

Forum RPG mafia, vampires [& potentiellement Yaoï]. 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas de mettre à jour vos fiches rp et de réserver vos ava (:
Rejoignez-nous sur notre page Facebook ;D

Partagez|

Orphée Adamánte Velissários - Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 9

Feuille de personnage
Relations: Nthg
Ambitions: Really ?
Associés: .... :face:

MessageSujet: Orphée Adamánte Velissários - Humain Dim 16 Déc 2012 - 12:25

Pardon, j'ai fait du pavé pour l'physique ;____;'



-ÉTAT CIVIL-
Nom: Velissários
Prénom: Orphée Adamánte
Date de Naissance: 03 octobre – 19 ans tout juste
Nationalité: Grecque
Branche d'action: Aucune pour le moment – Proxénétisme plus tard
Métier/couverture: StripTeaser spécialisé en Lap et pole dancing




-BIOGRAPHIE-

Du haut de son tabouret, accoudé à son bar il fixe son club. Ah. C’t’un peu son bébé. Alors que dans le fond, qu’est-ce que c’est ? Quarante mètres carrés. Un bar d’inox, quelques tables de terrasse, des banquettes en sky et une scénette ? Quarante mètres carrés qui valent de l’or. Il passe une langue avide sur ses lèvres opulentes et sirote un alcool sirupeux. Un son saturé et rythmé pulse depuis les enceintes, pour des articles au rabais le son était plutôt pas mal. Oui, les affaires vont bien, mais depuis un certain temps…sa poule aux œufs d’or s’est un peu ternie. Disons qu’avec la crise les mouvements fascistes et néo-nazis fleurissent de part et d’autre du pays et… les strip gays…sont nettement moins bien vu qu’avant. C’qu’il lui faudrait ce serait des midinettes, seize ou dix-sept ans, dans le genre désespérées et prêtes à tout.

Et sur scène il y a ce mec, Orphée ou Adamànte selon les jours. Dix-neuf ans, pas très grand mais fin comme une anguille et plutôt beau gosse. Oui, le genre qui plait. Le type, ventru, gras et écœurant comme un nem fraîchement sortit de la friture parait sur le point de faire éclater son costume imbibé de sueur alors qu’il passe une main sur son front dégarni, les yeux rivés sur le corps souple qui se déhanche, oui, il en ferait bien son quatre heure. Cette peau pâle… ces yeux sauvages et ces nombreux piercings. Hm. Combien de temps qu’il bosse ici déjà ? Deux ans ? A ce qu’il parait il était étudiant dans l’architecture tss. Secteur au point mort d’puis un bon bout d’temps ça aussi. Il aurait mieux fait de suivre son père, directeur d’une boîte de savon. Sa mère était morte d'un cancer, ou quelque chose ainsi, mais de toute façon ils avaient divorcé. Du gâchis pense-t-il en secouant la tête, désolé. ‘Fin, l’ptit gars à l’air plutôt bien intégré cela dit. D’après les rumeurs il toucherait d’temps à autre à la coke et il aurait terminé quelques nuits dans l’pieu d’un client histoire de gagner un peu plus.

Il regrette presque de s’en débarrasser. Dommage qu’il soit un peu agressif et qu’il ait toujours une clope – des vogues s’il vous plait – collé dans la bouche… Mais l’business c’est l’business. Et on rigole pas avec la mafia russe. Un danseur pas trop coincé, sans famille pour venir les emmerder, 4000€ - une p’tite fortune en rouble – contre deux pépettes roumaines. Pour peu il se baverait dessus. Reste juste à l’envoyer là bas, l’minot.

Un p’tit mensonge par ci, une petite rumeur par là, un serveur à qui l’on graisse la patte, le renvoi d’un ancien... Et voila tout le club persuadé d’une faillite prochaine. Un billet d’avion et une adresse. De toute façon Orphée n’a guère de meilleur choix, sans qualification et à son âge… impossible d’envisager une réorientation. Et comme il l’espérait, il était trop fier pour retourner chez lui. Pari gagné. Ses affaires empaquetées le blond se rend à l’aéroport, seul.

Le plan pue à des kilomètres. La faillite… l’offre d’emploi en Russie…Merde quoi, la Russie. Sans parler de l’enthousiasme débordant de son patron. Tout est trop bien huilé. Bien organisé. Mais c’est ça ou la rue. Depuis le hublot il jette un dernier regard à la Grèce. T’façon, c’pourra pas être pire qu’ici. Du moins, il l’espère. Sur place il suit tant bien que mal les indications de son ancien patron. Faut dire, qu’il parle pas un mot russe et que l’autre écrit comme un chien. Finalement il atterrit devant un NightClub glauque comme tout. Du genre mauvais mélange entre entrepôt et tramway.

Lorsqu’il décline son identité on l’accueille avec un drôle de sourire auquel il prête pas attention, seul point positif ; ils ont eu la délicate attention de lui garder une chambre dans un immeuble miteux non loin du club.

Deux mois qu’il taffe là. Parfois, sur la scène principale avec d’autres danseurs, mais le plus souvent dans la salle du backroom. Ça se goupille pas trop mal, pour le moment, il a la paix et parvient à payer tranquillement son loyer. Mais ce repos sera sans doute de courte durée…



-DESCRIPTION MORALE-

Orphée… C’est une brindille… Orphée c’est une gueule d’ange avec un drôle de petit sourire en coin. Dans le genre rictus mauvais et carnassier qui annonce un caractère… imbuvable : moqueur, cynique et sarcastique autant dire qu’il est pas forcément agréable à vivre. Quoiqu’il en soit ça lui ait plutôt égale puisqu’il vit…seul. Il n’en a pas toujours été ainsi, à une certaine époque Orphée était un gamin plutôt sociable. Le genre que tout le monde apprécie, populaire de nature. L’ampleur de sa réputation n’a pas désenflée, au contraire. Mais dans le mauvais sens. Ou du moins, du côté nettement moins fréquentable de la population. Disons, qu’Orphée a du apprendre à s’endurcir. S’endurcir de beaucoup.

Aujourd’hui plus grand-chose ne le touche, plus rien ne l’émerveille. Sans aller jusqu’à dire que tout le dégoûte il est pour le moins blasé. Il ne s’apitoie plus. Ni sur son sort. Ni sur celui des autres. Au contraire il est opportuniste et utilitariste. La moralité de ses actions lui importe peu tant que cela lui est favorable à lui en tant qu’individu. Pour autant il déteste être dépendant des autres et c’est pourquoi il cherche toujours à se débrouiller par lui-même. Car il a apprit… Que tout service se monnaie. Partant de là il est aisé de comprendre qu’Orphée n’a confiance en personne. Personne. Et cela lui convient très bien ainsi. On est toujours mieux servi par soi-même et les autres ne sont qu’un poids dont il préfère ne pas s’encombrer.

Malgré son caractère de cochon et sa brusquerie il est plutôt connu et reconnu dans son milieu de prédilection, la danse. Orphée est un impulsif qui met entre lui et les autres des barrières. La danse, qu’elle soit sur barre ou en lap… libère son corps et lui permet de s’exprimer. Son agressivité se mue alors en une sauvagerie féline et brute qui exprime au mieux ce qu’il est, un animal buté et capricieux. Malgré ses grands airs dédaigneux Orphée est habité par la débauche, elle le consume et le ronge. Le regard avide qu’on pose sur son corps lui donne la sensation d’exister. C’est une forme de dépendance à laquelle il ne peut se soustraire. On peut l’apparenter à une passion mais c’est bien plus que cela ; c’est le sens de son existence.

Orphée n’a jamais complètement avoué son homosexualité. Ni à lui ni aux autres. Ne pas le formuler lui permet de rester libre de ce point de vue là. Du moins c’est ce qu’il s’imagine. Et à la question qu’on lui pose si souvent ‘ Mais t’es pas pd toi ?! ‘ Il rétorque généralement d’un bon coup de poing dans les dents. Au début ça fait un peu mal aux phalanges mais dans l’fond ça défoule. Parce qu’en plus d’être aimable comme une porte de prison et d’avoir le langage d’un charretier Orphée est aussi belliqueux et si l’envie lui prends ; provocant. Il n’est pas rare qu’il se batte à la sortie d’un bar car untel aurait eu une parole de travers le concernant. Ou tout simplement parce qu’il est trop imbibé d’alcool et que ça le démangeait. D’ailleurs son patron lui reprochait souvent ses bleus – parce que vu le gabarit des mecs auxquels il s’attaque…faut comprendre qu’il en sort rarement fringant.

Néanmoins, que ce soit pour les coups ou des activités… nettement plus intimes, Orphée est quelqu’un de très tactile. Son corps s’exprime bien plus, dans le pli contrarié de ses lèvres ou par son piercing qu’il mordille, que ses mots ne le peuvent. Il éprouve souvent le besoin de toucher ce qui lui fait face, passer ses mains sur un comptoir, saisir un pan de tissus, tirer dessus. Parfois il ne s’en rend même pas compte. En effet son corps est bien plus sensible que ne l’est son esprit, inflexible, et si les suppliques ne lui feront rien une parole susurrée au creux de son cou auront sans doute beaucoup plus d’effet – méfiance du coup qui pourrait surgir en réponse d’ailleurs. Mais bien souvent il préférera répondre et flirter un peu pour au final… vous planter là.

Philosophie du personnage : « Why the fuck , ‘r’u lookin’ a’me ? » Archive–FuckU


-DESCRIPTION PHYSIQUE-

Malgré ses dix-neuf ans Orphée n’est pas bien grand, tout juste dans la moyenne. A vue de nez…un mètre soixante-dix. Peut-être soixante-quinze. Mais il est fin et élancé. Taillé en V ses hanches sont étroites, un peu trop pour les critères de beauté actuelles mais il s’en accommode plutôt bien. Côté musculature, là aussi sa corpulence plus fine que la moyenne pèche un peu, bien que ferme, on est cependant bien loin des muscles saillants ou même d’une musculature longue et féline. Orphée est juste…étiré en longueur. Imaginez un adolescent d’un mètre cinquante qu’on aurait du jour au lendemain…agrandit de vingt centimètres en oubliant malencontreusement le muscle qui pourrait aller avec ; et bien voila, à peu de chose près, vous avez Orphée. Une grande brindille efflanquée.

Malgré ses origines méditerranéennes sa peau est plutôt pâle, au grain fin. A ce qu’il parait Orphée supporte plutôt bien le soleil lorsqu’il y est exposé progressivement sans quoi il vire à l’écrevisse. Mais ce n’est pas ici, à Slavavostok qu’il risque de prendre un coup de soleil de toute façon. En effet, sa peau est plutôt fragile. Non seulement elle marque vite et … longtemps mais en plus elle est sensible aux cosmétiques et à la dureté de l’eau. Ce qui ne l’empêche pas d’en prendre grand soin, crème hydratante, maquillage de qualité.

Car oui, Orphée se maquille. Non pas par plaisir de se travestir mais par habitude. Dans le métier les danseurs se maquillent régulièrement. Parait que ça plait. Et…peut-être que dans le fond cela ne lui déplaît pas après tout, un trait de crayon noir, un peu de mascara et du baume hydratant sur les lèvres ne font de mal à personne. En revanche lorsqu’il travaille l’attirail est bien plus conséquent… Enfin, Orphée aime prendre soin de lui. Son corps est la seule chose qui lui appartienne réellement et l’image qu’il renvoi aux autres lui importe beaucoup.

Il y a pas grand-chose à dire sur ses yeux sinon qu’ils sont vert. Un vert/gris froid et incisif. Heureusement pour lui, Orphée ne porte ni lunette, ni lentilles car ses longs cils recourbés lui auraient causés bien du souci. Quant à ses cheveux, ils sont blonds cendrés, fins et lisses, ils sont coupés en pointes effilés sur son front et sur nuque. Il passe souvent ses mains dedans et malgré qu’il soit…incroyablement douillet il apprécie qu’on les lui caresse.

Cette tignasse encadre un visage ovale et pointu qui révèle le profil aquilin d’un nez droit. Ses traits sont fins, certes, et sa mâchoire peu marquée mais pour autant il n’apparait pas comme efféminé. Ses pommettes, hautes et creusées de fossettes légères lui confèrent souvent un air mutin et juvénile qui ne lui correspond qu’à moitié. Il y a un petit quelque chose de mauvais garçon dans ses traits. A savoir qu’il épile ses sourcils toujours impeccablement, quitte à souffrir durant trente minutes pour arracher LE poil qui rebiquait.

Heureusement Orphée n’a qu’une pilosité très sommaire et bien souvent peu visible de part sa peau de blond ; de ce fait son torse est imberbe de nature et s’il prend soin – là encore – de s’épiler intégralement les jambes il ne touche jamais au duvet léger de son bas ventre qui se mue sur son pubis en une toison douce et bouclée. Non pas parce que cela lui déplairait d’être totalement imberbe mais… parce que non, c’est vraiment trop douloureux. Et après tout, ces quelques poils sont le symbole de sa virilité, non ?

Pour ses dix-neuf ans Orphée s’est offert un tatouage, fait d’encre noire. Sobre, le dessin part de son aine, sur le côté droit, et retrace le V de son pubis, remonte le long de sa hanche pour se poursuivre dans son dos qu’il traverse dans la diagonale afin de rejoindre son omoplate gauche et émerger au niveau de sa clavicule et éclabousser légèrement la base de son cou. Il s’agit d’un entrelacs d’arabesque et d’inscriptions arabes au milieu desquelles est simulé un corset. Depuis son…caprice ses flancs et surtout ses hanches sont devenus extrêmement sensibles. Mais bien avant le tatouage, Orphée possédait déjà plusieurs piercings dont un à la langue, le premier, suivi d’un surface à la hanche – gauche cette fois – dans la longueur de l’aine ; ainsi qu’un anneau à l’oreille droite et les tous derniers, datant d’il y a quelques mois, un anneau de petite taille, argent à chaque téton. Autant dire… que ceux là ne furent pas des plus agréables. Néanmoins il ne porte et n’a jamais rien porté sur son visage.

Orphée affectionne les bijoux, peu lui importe le prix et la matière mais généralement il préfère toujours l’argent et l’acier aux autres matériaux. Il porte toujours une chaine, un ancien matricule militaire offert par un …client ; ainsi qu’une bague, un simple anneau argenté à l’annulaire – cela l’amuse que les gens le croient marié ou même fiancé. Il possède des mains fines. Des mains de pianistes, pourvues de longs doigts fins qui se sont déjà attelés au solfège par le passé d’ailleurs. Il porte les ongles assez courts malgré la préférence pour les griffes de bimbo dans le milieu. Orphée apprécie qu’on lui touche les mains, qu’on retrace les veines bleutés de ses poignets – souvent ornés de bracelets de cuir – pour rejoindre le bout chatouilleux de ses doigts. Généralement il ne résiste pas à ce genre de caresses.

Enfin, son physique est assez banal quoique anormalement ciselé et anguleux. Quant à son style vestimentaire, rien de très original. Orphée aime les vêtements très cintrés ou alors, excessivement lâches. L’entre deux l’agace toujours. Ses jeans, portés taille basse, sont souvent limés jusqu’à la corde et pour certains on parlera d’avantage de trous en jean que de jeans toués. Par-dessus s’ajoutent généralement nombre de chaînes, rubans, foulards et tout un tas de fourbis trouvés ça et là qu’il accroche à ses hanches. Par commodité il porte le plus souvent des rangers, ça au moins, c’est du solide, mais il possède également des Docs Martens blanches. Obtenues on ne sait comment – et mieux vaut ne pas chercher. Parfois pour ses shows il est contraint de porter des talons. Pas que cela lui plaise tant que ça mais ça lui permet d’attraper la barre plus haut. Et puis, on s’habitue à tout.

Taille: 1m73
Poids:45-50kg





Hors RP

-OTHER-

-CRÉDITS AVATAR: Ishida Mistunari ( ici par Elna )
-FRÉQUENCE DE VOTRE PRÉSENCE: 7/7 moins pour rp ^^
-COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT SLAVAVOSTOK? ARN
-DES SUGGESTIONS? (: Huum… Eenope. Très contente d’avoir trouvé un fora’ vamp + Yaoi qui ne soit pas… inspiré d’Toilet.
Ps : Sorry, j’ai changé la barre de Utube pour un lecteur archive-host parce que.. sinon il voulait pas lire ma chanson ;___ ;



Dernière édition par Orphée A. Velissários le Lun 17 Déc 2012 - 21:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn
[Admin Fondateur]
avatar

Messages : 158

MessageSujet: Re: Orphée Adamánte Velissários - Humain Lun 17 Déc 2012 - 2:45

Bien le bonsoir~
Tu es validé ♥ juste une petite modification dans la description physique: un "Vladivostok" s'est glissé à la place d'un "Slavavostok" ;D Pas de problème pour ce qui est du lecteur de musique, bon rp parmi nous /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slavavostok.forumactif.com

Messages : 9

Feuille de personnage
Relations: Nthg
Ambitions: Really ?
Associés: .... :face:

MessageSujet: Re: Orphée Adamánte Velissários - Humain Lun 17 Déc 2012 - 18:27

♦ Huhuh ! Super, merci o/
ps > J'ai modifié..C'est...la faute de mes cours d'histoire, chapitre sur la Russie XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orphée Adamánte Velissários - Humain

Revenir en haut Aller en bas

Orphée Adamánte Velissários - Humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SLAVAVOSTOK :: AVANT DE COMMENCER :: Présentations :: Fiches validées :: Humains-